"Eclipse total de Sol, 2 de julio de 2019"
Chili 2019
Annexe : gags et vie quotidienne !





Si, parmi les lecteurs, certains estiment que leurs parents ne les ont pas gâtés avec leur nom de baptème... qu'ils se consolent en pensant que la situation pourrait être pire encore : jetez un coup d'oeil au nom de baptème de ce volcan chilien. 😊

Sur l'altiplano devant le volcan 'Putana'
(28-300mm à 80mm, ISO 64)


Comme on l'a déjà dit, une partie du Chili est située très haut en altitude.
Et + on monte en altitude, + la pression atmosphérique diminue. Lorsqu'on est vers 4.500 m, elle est moitié moindre de celle du niveau de la mer. Conséquence : tout ce qui est clos se dilate.

Paquet de chips au dessus 4.000m

Les scientifiques qui souhaiteraient poursuivre cette expérience de Physique jusqu'à son extrême limite seront déçus : le paquet de chips n'explose pas de manière spectaculaire, il se "déssoude" discrètement. La conséquence sournoise de cet événement, c'est que ledit paquet de chips, utilisé comme poubelle, répand son contenu partout, et surtout dans la voiture qui le transporte. 🙄

Paquet de chips au dessus 4.000m

"Alto en calorias"... et alto en altitud.
Dans le même ordre d'idée... chacun sait, et surtout le capitaine Haddock, que le lama crache lorsqu'il est fâché. 😊
Et bien le yaourt, en haute altitude, est fâché lui aussi : il crache lorsqu'on ouvre son pot sans précaution (le pot ayant été conditionné à une altitude inférieure, son contenu est dilaté).

Question subsidiaire : vous pensez que le corps humain ne se dilate pas ???
😁


En haute altitude, on se fatigue facilement et il est difficile d'avoir la pèche. Mais au Chili, il est possible d'avoir la pastèque. 😊

Pastèque de pierre

Explication : dans les déserts de cailloux du Chili, il n'y a RIEN.
Pas le moindre végétal, RIEN.
RIEN, sauf... des cailloux.
Beaucoup de cailloux.
Et certains de ces cailloux ont des formes suggestives. Des facétieux en ont profité pour y peindre ce que suggère la forme du caillou (notez la décence de l'image choisie pour illustrer ces facéties). 😁


En haute altitude, il y a très souvent du vent. Glacial, évidemment, sinon ce serait moins marrant. Et le vent en question dépose incognito une fine poussière. De plus, en voiture, on croise très souvent des poids lourds qui font du vent... qui soulève la poussière... qui se dépose elle aussi. Et la voiture en roulant soulève de la poussière... qui se redépose aussi.
Conséquence : très rapidement, la voiture est ignoblement poussièreuse, dehors et dedans.

La mort du capteur photo !

La mort du capteur photo !

Application pratique : poser les mains sur la carrosserie n'importe où (poignées de portes, vitres, coffre...) sinon la poussière est tellement fine qu'on pourrait ne pas la voir.
😊


Quelques images qui précèdent pourraient laisser penser que le Chili est un vaste désert.
Ce qui est vrai pour une bonne partie de son territoire.
Mais... une éclipse totale de Soleil étant un événement à grand spectacle, et les Chiliens des connaisseurs... après l'éclipse de Soleil (16 h 30 environ), la 'ruta 5' qui traversait la bande de totalité a été embouteillée jusqu'au lendemain.
Ci-dessous, à une heure bien avancée de la nuit, les 38 km de bouchon qui restent, sur deux files, pour arriver à la civilisation. Dans l'autre sens, le trafic est normal : personne.

La civilisation ?


(Rien à voir avec ce qui précède)
Le Chili étant l'un des plus gros producteurs de minerais (cuivre, manganèse, ...) de la planète, on trouve sur les routes chiliennes tout ce qui va bien pour faire mu-muse lors de l'extraction minière. Et celui-là n'est pas le plus gros que l'on peut croiser.
Le gros poids lourd amerloque au second plan donne l'échelle.

Brooom - brooom...


Pour les nuls en Géo, la Bolivie n'a pas de débouché sur la mer.
L'essentiel du trafic du pays se fait par la "route internationale" CH11 qui monte d'Arica (altitude 0) au col Chungará-Tambo Quemado (altitude 4.680 m).
Parfois la route disparaît... emportée par la crue violente d'un torrent d'altitude. Parfois on y trouve un poids lourd bolivien qui vient de perdre sa cargaison.
Celui-là est resté plus de 48 h au milieu de la chaussée avant de réparer, et de passer la frontière vers la Bolivie.

Juste à la sortie d'un virage !


Le Chili, c'est GRAND. Très grand...

Le Chili, c'est GRAND !
(28-300mm à 28mm, ISO 64)

Alors... quand on fait un tag au Chili, il faut voir GRAND.

Ahhh voilà du ''tag'' qu'il est bien !
(28-300mm à 120mm, ISO 64)
(NB : image ci-dessus réalisée sans trucage).


Et ce qui suit n'est pas une blague.
Au cours de ces 7.000 km sur les routes chiliennes, à 5 reprises la voiture a été ATTAQUEE (le mot n'est pas trop fort) frontalement par des chiens se trouvant aux alentours de la chaussée.
Il ne s'agit pas de chiens qui, dans un coin reculé du Chili, seraient soudainement excités par une ingérence inattendue et bruyante... et qui se mettraient à courir en aboyant derrière l'intrus. Il s'agit d'attaques frontales (le chien se précipitant à l'encontre de la voiture), de la part de chiens qui étaient auparavant gentiment allongés sur le sol. Un petit roquet a même laissé 4 empreintes de dents sur le pare-choc avant (en plastique) du véhicule.
Difficile de comprendre ce qui, dans cette voiture, excitait ainsi les représentants de la gent canine.

Rouler en Mazchat ?
(AF-S 80-400mm à 300mm, ISO 200)
😁


Effets de l'altitude, suite...  😊
Pendant que DEHORS (au vent et au froid), il y a ça :

Sous le volcan Parinacota...
(AF-S 80-400mm à 80mm, ISO 80)

...qui préfère se reposer DEDANS ? (au chaud)

Sous le volcan Parinacota...
(AF-S 80-400mm à 86mm, ISO 200)

Hé-hé... on a beau être marathonien, tri-athlète, et s'entraîner tous les jours... les effets de l'altitude sont bien là, alors...
...au lieu de profiter des paysages somptueux du parc national Lauca, et des opportunités de photos qui se présentent dehors.
Le "Guide du routard" avait bien prévenu :

(extrait du ''Guide du routard'' Chili

...vous avez bien lu : entre 0 à -10° "à la belle saison"... oui mais, là, on était en plein hiver ! Alors imaginez comme c'était agréable, les photos de la Voie Lactée de la page précédente.
😮

...et à propos du "Guide du routard" : le Chili est un pays de tradition (très) catholique, et possède de nombreux édifices religieux. Parmi tous ceux-ci, l'un est célèbre pour avoir illustré, il y a quelques années, la couverture de l'édition "Chili" du Guide du Routard :

L'église de Machuca
(AF-S 80-400mm à 400mm, ISO 720)

...car au Chili, il y a baucoup plus d'églises, chapelles, oratoires... que de magasins de photo...

Près du hameau de Talabre
(28-300mm à 100mm, ISO 64)


Ce qui suit n'est pas une pensée destinée à un hypothétique photographe qui porterait un fourre-tout lourd comme un âne mort... 😊
...Il s'agit simplement d'un accident dans le désert de l'Atacama.

Dans le désert de l'Atacama
(14-24mm à 14mm, ISO 64)


En revanche ceci est pleinement destiné aux photographes : si jamais, par hasard, vous connaissez quelqu'un qui est allé au Chili pour faire des photos sur trépied avec une plaque Arca, et qui, par hasard, aurait oublié sa plaque Arca en France (rendant inutilisable son trépied)... vous pouvez lui dire qu'au Chili, pompe à essence et Arca sont signalés sur les routes.
🙂

Arca : 103km !
(28-300mm à 78mm, ISO 64)

Sans blaguer : les magasins de matériel photo "physiques" (hors internet) ont déserté le Chili. Le smartphone a tué le marché de la photo ! Pour trouver un magasin de matériel photo sérieux au Chili, c'est à Santiago ou nulle part !


Une prière pour les malheureux photographes qui n'ont plus de magasins pour soigner leur addiction...

Prions...


...et une p'tite dernière, afin de boucler la boucle de tous ces kilomètres de route !

Dans le désert de Pica
(14-24mm à 14mm, ISO 64)





"Eclipse total de Sol, 2 de julio de 2019"

Cette fois c'est bien la FIN !





Revoir l'intro
Revoir les paysages
Revoir les routes du Chili
Revoir quelques animaux du Chili
Revoir l’éclipse de Soleil du 2 juillet 2019
Revoir la Voie Lactée dans le ciel nocturne du Chili
Revoir quelques anecdotes de la vie quotidienne de ce voyage.





NB : toutes les images affichées dans ces pages, contenant des informations techniques (comme ci-dessus "14-24mm..."), ont été réalisées avec des objectifs Nikon sur boîtier Nikon D810 (les autres, ne contenant pas d'information technique, ont été réalisées avec un smartphone).