"L'Histoire derrière les images"
Un regard sur...
...Cuba !


Cuba : une île des Caraïbes qui pourrait être un clone de ses voisines, avec cocotiers, sable à touristes et vacances sous parasols...
...si, en janvier 1959, les "barboudos" de Fidel Castro ne s'étaient emparés du pouvoir en instaurant un régime politique qui a immédiatement fait grincer des dents l'ogre américain du Nord.


Soixante ans plus tard, ces événements continuent de graver leur empreinte sur la vie quotidienne de l'île, et la révolution cubaine a fait de ce petit bout de territoire une place à part sur la planète !

Un endroit où il est permis de faire des photos qu'il ne serait jamais possible de réaliser ailleurs.

Début 1962, l'ogre américain décidait le blocus économique de Cuba (qui s'est avéré être le plus long blocus de l'Histoire).

'Bloqueo' : blocus

"Bloqueo" (blocus), sur le campus de l'université de La Havane... avec barreaux, toile d'araignée et noeud coulant : l'allégorie est appuyée, et, à défaut d'être le plus grand génocide de l'Histoire, c'est bien le plus long blocus économique de l'Histoire de l'humanité.

Conséquence : un grand nombre des automobiles qui circulent encore de nos jours à Cuba sont antérieures à 1962.
Et ça se voit clairement.

Une Peugeot 404 toute neuve !

Peugeot 404, c'est Cuba ! Un taxi à traction humaine, c'est aussi une conséquence du blocus économique de l'île : les "bicy-taxis" sont courants dans les rues de la capitale cubaine.

Le carburant ne coule pas à flot, et sur l'autoroute qui relie La Havane au sud de l'île, les véhicules sont rares. Pour une envie pressante, on s'arrête simplement sur le bord de la chaussée. Une Chevrolet âgée de plus d'un demi-siècle, c'est Cuba !

Sur l'autoroute qui relie La Havane au sud de l'île

Une grosse américaine délabrée des années 50, c'est Cuba !

Dans une rue de La Havane

Une "Desoto", je ne savais même pas que ça existait avant de venir à Cuba...

Dans une rue de La Havane

NB : une contrebasse dans la rue ?
Ben oui : Cuba c'est aussi un pays de musique (la salsa, le "Buena Vista Social Club", c'est Cuba !)

Une "Desoto", encore ! "Desoto" serait à Cuba ce que "Renault" est à la France ? 😊

Encore une Desoto !

...au second plan, un autobus local à traction hippomobile : conséquence du blocus économique, le carburant est rare.

Avantage de l'autobus à traction hippomobile : pour la vidange, c'est plus rapide.

La vidange de l'autobus

Une décapotable américaine des années 50, c'est Cuba ! ...mais c'est réservé aux touristes.

Trois moyens de transport


La vie en rose !

...Touristes qui ont aussi la possibilité d'emprunter un "coco-taxi", sorte de scooter sur trois roues, vaguement en forme de noix de coco. C'est Cuba !

title="Coco

Un "coco-taxi" est un véhicule désuet (pour éviter de dire complètement grotesque) qui fait beaucoup de bruit sans avancer bien vite... Un triporteur pour touristes.

title="Coco



Les difficultés économiques extrêmes causées par le blocus sonneront-elles le crépuscule du régime politique cubain ?

Coucher de soleil au bord du Malecon à la Havane

Quoiqu'il arrive, la révolution cubaine aura durablement marqué le XXe siècle.


Deuxième partie : quelques traces de

la révolution cubaine,

un demi-siècle après...







Toutes les images de cette page ont été réalisées avec un Leica Q (Summilux 28 mm f/1.7).


Si vous souhaitez accéder directement à l'une des pages
de ce "Regard sur Cuba", cliquez sur l'un des liens ci-dessous :
page 2,   page 3,   page 4,   page 5,   page 6,   page 7,   page 8,   anecdotes.



NB : ces pages ont été conçues pour être visualisées avec un ordinateur, pas un smartphone ; si néanmoins vous utilisez un smartphone, nous vous conseillons de le faire avec le navigateur Firefox, en cochant l'option "version ordinateur". Si vous constatez un quelconque "bug", n'hésitez pas à signaler le dys­fonction­nement en envoyant un courriel à l'adresse ci-dessous, merci !
A l'attention du lecteur charitable : si vous trouvez des erreurs, fotes d'ortografe, de typographie, de mise en forme ou autres, merci de les signaler à leur auteur,