"L'Histoire derrière les images"
Un regard sur...
...Cuba !

(3e partie : la disparition de Fidel Castro)




Le 25 novembre 2016, après la disparition de Fidel, Cuba se fige : plus de musique... plus d'alcool dans les lieux publics... une semaine de deuil national... ponctué d'un coup de canon tiré toutes les heures... Une tristesse générale.

Du moins officiellement.


Au milieu des jeunes fidèles à Fidel. "Nous autres, nous sommes FIDEL".

Après le décès de Fidel


Le type à lunettes au milieu...
...s'il était gardien dans un camp de travail, je me mettrais au boulot sans discuter. 😊

Après le décès de Fidel


Le lendemain de cette manifestation populaire où il y avait vraiment beaucoup, beaucoup de monde...
...l'auteur de cette page avait déjà oublié Fidel, et avait décidé de se lever très tôt pour réaliser au petit matin des images de La Havane encore endormie.

Et là, surprise...
...au bout d'une rue très courte débouchant sur le bord de mer...

En attendant Fidel

...dans un silence total, une foule ininterrompue se tenait des deux côtés de la chaussée.


En attendant Fidel


L'explication de ce rassemblement inédit dans ce petit matin blafard était très facile à trouver : le passage du convoi funèbre de Fidel (appelé ici "la caravan"). Quand cet événement allait-il avoir lieu ? Mystère. La seule solution était de faire comme tout le monde : attendre.

En attendant Fidel


En attendant Fidel


"La caravan" est passée, après une longue attente, dans un quasi silence. Sans cris, sans applaudissements, sans manifestation d'aucune sorte.

La foule s'est disséminée, toujours en silence, dans les rues adjacentes.

En rentrant pour prendre le p'tit déj', je n'ai pas pu m'empêcher de faire part à une amie cubaine, du trouble qu'on pouvait ressentir au milieu de cette foule nombreuse et recueilllie.
Et m'étonner qu'elle n'y soit pas allée, parce qu'il s'agissait quand même d'un moment historique autour d'un personnage marquant du XXe siècle.

Pour ce qui est du personnage marquant... je savais déjà qu'elle n'était pas fan (euphémisme).
Mais pour ce qui est de la foule nombreuse et recueillie, j'ai eu droit à une réponse cinglante : "non mais t'es naïf ? Tous les gens présents étaient obligés d'être là... sinon ils perdaient leur salaire". Affirmation évidemment impossible à vérifier.


Voiture couverte de graffitis à la gloire de Fidel

"J'  Cuba, et Cuba c'est Fidel"...

Voiture couverte de graffitis à la gloire de Fidel

Rouge dehors, quelle couleur dedans ?

Rouge dehors, quelle couleur dedans?

(Qui a commis le crime de lèse-majesté consistant à uriner — très haut, quel exploit ! — sur le logo de l'UJC et sur le "Che" ?)

"Fiers de notre Histoire".
...cheveux rouges à l'extérieur, mais quelle couleur dedans ?


Pauvre Che !

Pauvre Che





...mais Cuba, c'est surtout... des Cubains !
Scènes de rue.



Pour revoir l’une quelconque des pages précédentes :
touristes, blocus et bagnoles, drôle de paysage
la "révolución" cubaine, 60 ans plus tard
hommage public rendu à Fidel Castro.






Toutes les images de cette page ont été réalisées avec un Leica Q (Summilux 28 mm f/1.7)