Au pays des mahārājas...
On peut préciser que ça se trouve en Inde
La condition féminine au Rajasthan



"Elever une fille, c’est comme arroser le jardin de son voisin" (proverbe local).
😮

Conséquence : l'éducation, pour les femmes, mmm... Dans l'ensemble de l'Inde, 82% des hommes sont alphabétisés mais seulement 65% des femmes... Au Rajasthan, la différence est encore plus forte : 50% environ des femmes sont analphabètes.
(source = Wikipédia)
😮😮

Pire ? Voici :
L’Inde connaît un sex ratio très déséquilibré.
Cette dissymétrie des naissances est attribuée à l’infanticide et à l’avortement sélectif aux dépens des filles.
Les cas d'infanticides consécutifs à un diagnostic prénatal ont conduit les autorités indiennes à interdire les tests médicaux permettant de déterminer le sexe des fœtus.
Le "gynécide" (meurtre des filles) reste courant en milieu rural.

(source = Wikipédia)
😮😮😮

Au Rajasthan, une femme appartient à un père, à un mari ou à un frère.

Malheureusement, il arrive couramment que le propriétaire n'investisse pas dans son bien, et le laisse tomber en décrépitude. Ce n'est pas le cas ci-dessous : vos placements financiers n'arrivent pas à la cheville de ceux qu'a réalisés ce monsieur.
😁

Couple d'hindous dans une rue de Jodhpur
(55mm, ISO 200)

Ornement même au doigt de pied...

Dans une rue de Bundi
(105mm, ISO 160)


...ornements même pour les femmes les plus modestes.

Sur le marché de Bundi
(105mm, ISO 360)


Pendant que les pères, les maris et les frères circulent à moto, les femmes marchent à pied. Alors... autant se rendre utile en ne marchant pas les mains vides.
😁

Au Nord du Rajasthan
(250mm, ISO 560)


Au centre d'Udaipur
(28mm, ISO 64)


Une rue du centre de Jodhpur
(28mm, ISO 720)


Marché aux légumes d'Udaipur
(85mm, ISO 2000)


Au Rajasthan,
les femmes portent des bijoux
même en portant du bois.
😁

Agrandissement de l'image ci-dessous
Preuve ci-contre.

(agrandissement
de l'image ci-dessous)

Dans une rue de Bundi
(105mm, ISO 220)

Outre le 2e orteil, les femmes du Rajasthan portent couramment des bijoux aux chevilles, aux poignets, autour du cou, aux oreilles, et aux mains bien sûr. Ci-dessous, cette jeune personne, toute excitée à la vue du photographe, est fière de montrer sa main ornée de deux anneaux brillants.

Dans une rue de Bundi
(105mm, ISO 140)



Les travaux délicats et précis étant ordinairement dévolus aux femmes, nul ne trouvera étrange que la fabrication des briques à partir d'argile soit réalisée par une main d'oeuvre exclusivement féminine. Ci-dessous, le moulage.

Chouette !
Une séquence vidéo !
38 secondes dans la campagne indienne :


(NB : cliquer sur l'image ci-dessus pour voir cette séquence vidéo.
Ce ''clic'' ouvrira le lien GoogleDrive dans un onglet autonome)


Pour le transport, la manutention et le rangement de ces objets délicats, la main d'oeuvre féminine fait merveille.
😁

Fabrique de briques
(200mm, ISO 320)

Pas de gants, évidemment. Le matériau manipulé est tellement raffiné qu'il exige un contact tactile.
😁

Fabrique de briques
(105mm, ISO 110)


Loin de ces travaux terre à terre... 😉
...les hommes préfèrent les tâches nobles consistant à réfléchir à la quintessence de la sérénité de l'existence.

En pleine méditation
(250mm, ISO 320)


A la surface de l'eau trouble, on voit flotter des objets d'origine douteuse. Dans ce bouillon de culture, des femmes font la lessive.

Au bord du lac Pichola
(250mm, ISO 280)

Au bord du lac Pichola
(28mm, ISO 64)

Devinette : l'individu ci-dessous est célibataire. Pourquoi ?

Au bord du lac Pichola
(28mm, ISO 64)

Réponse :
1) parce que le "sex-ratio" du Rajasthan est très déséquilibré, le nombre d'hommes étant très supérieur au nombre de femmes.
2) parce qu'il lave son linge lui-même.
😁


Lorsqu'il s'agit de poubelles et de détritus...

Poubelles dans une rue du centre de Jodhpur
(28mm, ISO 64)

...ce sont des femmes qui se chargent du tri sélectif. En plein air (c'est plus sain).
😟🤢

Poubelles dans une rue du centre de Jodhpur
(70mm, ISO 64)


Les "agents de propreté urbaine" sont des agentes.

L'entrée de Gangaur Ghat à Udaipur
(28mm, ISO 72)


Travaux publics ? Main d'oeuvre féminine, évidemment (NB : EXCLUSIVEMENT féminine).

Travaux publics
(135mm, ISO 180)


Pendant ce temps, à l'ombre, les hommes jouent aux cartes...

(à l'ombre)
(70mm, ISO 250)

(à l'ombre)
(35mm, ISO 220)

...ou se reposent.

(à l'ombre)
(300mm, ISO 320)


Sur les ghats d'Udaipur : pendant que les meufs vendent des bijoux de pacotille... monsieur se prélasse.
Le pied.
(dans un drôle d'état néanmoins)
😁

Pied sur Gangaur Ghat à Udaipur, devant un étal de bijoux de pacotille
(200mm, ISO 160)


Sur les marchés, ce sont les femmes qui sont le plus souvent à l'ouvrage.

Marché aux légumes d'Udaipur
(35mm, ISO 200)
 
1 kilo pile !

Marché dans une rue de Bundi
(28mm, ISO 1250)

(parenthèse pour photographes !) 😊
"Le 28-300 est une patate !!!
Pourquoi tu utilises ça ? Ce n'est pas un objectif digne d'un photographe !"

C'est vrai.
Agrandissement de l'image ci-dessus
Mais c'est une considération que je piétine allègrement.
(agrandissement de l'image ci-dessus)😋


Sur le marché d'Udaipur
(35mm, ISO 64)


Sur les marchés aussi, le chef n'est jamais loin :

Sur le marché d'Udaipur
(135mm, ISO 180)


C'est qu'il a du boulot, le chef... quand on voit toutes les feignasses qui se croisent les bras.
😁

Au centre de Jodhpur
(180mm, ISO 160)


Au coeur de Jodhpur
(60mm, ISO 1250)


Parenthèse "culture" :
toutes les femmes du Rajasthan ont un bijou dans la narine gauche. Pourquoi ?

"Le perçage de la narine en Inde daterait du XVIe siècle et aurait initialement été utilisé pour célébrer Parvati, la déesse du mariage.

L'origine de cette pratique est attribuée à la médecine Ayurveda. On perce préférentiellement la narine gauche car selon la croyance, cela facilite l'enfantement. En effet, la médecine Ayurveda associe la narine gauche aux organes génitaux féminins.

Aujourd'hui, ce piercing est encore très populaire en Inde, et constitue l'un des incontournables de la parure de la fiancée lors du mariage".
Source : Wikipédia.
😕

(fin de la parenthèse)


En pleine campagne dans l'Inde profonde
(105mm, ISO 1250)


En pleine campagne dans l'Inde profonde
(200mm, ISO 2200)


Pas marrant : lire ci-contre.
😟
''Le Monde'' du 20/03/2020
(Extrait du journal "Le Monde"
du 20/03/2020)


Ces deux fillettes auront-elles des conditions de vie meilleures que celles de leurs aînées ?

Deux fillettes de Bundi
(28mm, ISO 90)

Certainement, si elles font preuve de la même effronterie vis à vis des traditions et des usages en cours au Rajasthan...

Deux fillettes de Bundi
(28mm, ISO 110)


UN (tout petit) MOMENT DE REFLEXION : durant ce séjour au Rajasthan, avec combien de femmes adultes a-t-on eu une discussion qui dépasse trois mots ??? ("Namasté", "Good morning", "Thank you"...)

Facile : aucune...

Le personnel en contact avec le public dans les hôtels = des hommes ; dans les restaurants = des hommes ; les vendeurs chez les commerçants = des hommes. Les officiels, agents d'immigration, personnel aux guichets ou aux entrées des monuments = tous des hommes.

"Oui, mais vous n'avez pas été invités chez l'habitant..."
Si.
Les femmes se sont réfugiées dans la cuisine.
Et pour la photo "officielle" 😊 qui réunissait trois générations, y compris les ados (des garçons) et l'employé (le chauffeur, un homme), elles n'ont pas montré le bout de leur sari.
Nous n'avons pas demandé leur présence.
😕

Quant aux jeunes ou ados délurées qui demandaient gaiement qu'on les prenne en photo, a-t-on eu l'occasion d'échanger plus de trois mots ???

Pas mieux.
Car impossible : en dehors des phrases toutes faites ("Hello, how are you !"), il était clair que personne ne maîtrisait le plus petit anglais rudimentaire ("How old are you ?", réponse : "YES !". Oupsss... "Where are you learning english ?", réponse : "YES !". OK, OK, c'est sympa merci).
😊

Officiellement, plus de 10% de la population totale parle anglais.
En fait, 3% seulement parle un anglais correct, et 1% seulement est capable de lire et d'écrire (source : BBC). Aujourd'hui, la "caste dominante" est la minorité maîtrisant l'anglais (officiellement, le système de castes a été aboli lors de l'indépendance en 1947. "Officiellement").

Enseigner l'anglais à des femmes ??? Seriously, vous n'y pensez pas...
😁

Pour la propreté de Jodhpur !
(85mm, ISO 90)



La suite :
quelques scènes de vie.



Pour revoir l'une des pages précédentes...
Introduction : plongée dans le pays des mahārājas
les puits à degrés du Rajasthan, les "bâoris"
la condition féminine au Rajasthan.



(Les séquences vidéo ont été tournées en 4K avec un simple smartphone Samsung S9. Toutes les photographies ont été réalisées à l'aide d'un "vieux" Nikon D810).