(NB : certaines de ces images semblent maculées par des "taches".
Non, ce ne sont pas des saletés sur le capteur.
Ce sont des abeilles qui font leur boulôt,
parfois hors du plan de netteté).
Bzzz... bzzz... bzzz...
😊



Le plateau de Lavansole : lavande, immortelle, sauge, thym, céréales... débauche de couleurs différentes selon le moment et l'endroit. La débauche atteint son maximum fin-juin début-juillet lorsque les céréales jaunes voisinent les lavandes bleues.
Quelques-uns de ces champs de céréales (blé, orge, ou avoine) sont facilement visibles en bordure des routes départementales qui traversent le plateau.

Céréales et lavandes

(2 juillet 19h00, 28-300mm à 300mm, ISO 1100)


Céréales et lavandes

(2 juillet 21h12, AF-S 85mm f/1.8, ISO 800)


Un beau champ de céréales, c'est déjà beau tout seul... surtout un champ d'orge :


Champ d'orge

(6 juillet 7h16, 28-300mm à 45mm, ISO 64)

La différence entre le blé et l'orge ? Facile :
- pour faire de la farine, préférez le blé.
- pour faire des photos, préférez l'orge.
😄
L’orge a des épis allongés, toujours hérissés de longs poils, plus esthétiques que ceux du blé. Pas de doute : pour une orgie de photos, préférez l'orge !


Orge et lavandes

(2 juillet 20h58, 28-300mm à 50mm, ISO 450)


Blé et lavandes

(30 juin 8h22, 70-200mm FL à 70mm, ISO 64)


Blé et lavandes

(2 juillet 21h12, AF-S 85mm f/1.8, ISO 6400)


Lavande et blé

(2 juillet 20h51, 28-300mm à 200mm, ISO 1250)


Montgolfière sur lavandes et blé

(30 juin 7h10, 28-300mm à 300mm, ISO 500)


Le gris-mauve de la sauge, et le vert des champs de thym et de sarrasin complètent le tableau.


Lavandes, sarrasin et blé

(30 juin 7h23, 28-300mm à 135mm, ISO 160)


Lavandes, sauge et blé

(2 juillet 20h00, 28-300mm à 300mm, ISO 2000)


Lavandes, sarrasin et blé

(30 juin 7h12, 28-300mm à 300mm, ISO 400)


Avoine

(4 juillet 18h15, 28mm f/1.4E, ISO 64)


Les brins d'avoine envahissent volontiers les champs de lavande :

Avoine envahissante

(17 juillet 6h56, 28-300mm à 50mm, ISO 64)


Une exception ! Un champ d'orge non encore moissonné mi-juillet :

Champ d'orge

(17 juillet 7h23, 28-300mm à 28mm, ISO 64)


Céréales sous ciel d'orage

(12 juillet 17h, Z9 + Z 24-70mm f/2.8 à 24mm, ISO 64)


Lorsque les céréales disparaissent (à partir de début juillet), les lavandes dominent le paysage.


Blés coupés et lavandes

(10 juillet 19h58, 28-300mm à 135mm, ISO 280)


Blés coupés et lavandes

(7 juillet 20h35, 28-300mm à 250mm, ISO 500)


Et à partir de ce moment-là, il n'y a plus que la lavande pour attirer l'attention. Lavandes en plein soleil = Lavansole. L'étymologie et la toponymie, c'est simple comme la photo.
😁


(Parenthèse culturelle, pas des ***neries)

Chacun sait que le latin est une langue faisant un large usage de déclinaisons. Sachant que le verbe français "aimer" vient du latin "amar" (inutile de dire que le français est un latin à peine modifié)...
..."j'aime" (au présent) se dit en latin "amo",
..."j'aimais" (au passé) se dit en latin "amabam",
..."j'aimerai" (au futur) se dit en latin "amabo",
...etc.
L'intéressant, c'est qu'il y avait en latin des conjugaisons qui ont complètement disparu dans le français d'aujourd'hui. Par exemple, on pouvait décliner un verbe en exprimant le fait "qui vient juste de...", ou bien "qui va bientôt..." (ou "qui est destiné à...") ; ainsi, "qui est destiné à être aimé" se dit en latin "amaturus" (un peu comme si les "amateurs" de photo étaient destinés à aimer la photo).😊

On peut remarquer que l'anglais est resté plus proche du latin que le français, en ayant conservé le cas de déclinaison "qui est en train de..." disparu en français ; le français dira explicitement "je suis en train de..." quand l'anglais déclinera avec un simple "...ing".
Exemple ?
En français, "je suis en train de prendre une photographie".
En anglais, "I'm photographying".

Le rapport de tout ceci avec les lavandes ??? Patience, ce sera page suivante...😊

(fin de la parenthèse)




...vite, la suite !
Les lavandes.



Pour revoir l'introduction.
Pour revoir cette 1ère partie.




Toutes les photographies de cette page
ont été réalisées avec des objectifs Nikkor
sur boîtier Nikon D810 ou Z9.