Au pays des mahārājas...
On peut préciser que ça se trouve en Inde
Scènes de vie, suite : la vache !



Au Rajasthan, les vaches sont omniprésentes... même en ville. Etant des animaux sacrés, elles peuvent se permettrent de ruminer ce qui leur plaît où ça leur plaît...


Troupeau de vaches au coin d'une rue de Bundi
(28mm, ISO 64)


...y compris au milieu des rues, et au milieu des carrefours. Il n'y a nulle part où il est possible de relâcher son attention lorsqu'on ne souhaite pas marcher dans la bouse...

Troupeau de vaches à Bundi
(28mm, ISO 64)


Faire un rond-point, au Rajasthan, c'est simple : quelques vaches suffisent. 😊

Une séquence vidéo :
un rond-point banal au centre de Bundi, Rajasthan.
(1,05 mn ; n'oubliez pas de mettre le son pour l'ambiance)


(NB : cliquer sur l'image ci-dessus pour voir cette séquence vidéo.
Ce ''clic'' ouvrira le lien GoogleDrive dans un onglet autonome)


Et gaffe aux cornes !

Sur le marché d'Udaipur
(28mm, ISO 64)


Centre-ville d'Udaipur
(28mm, ISO 64)


Sur le marché de Bundi
(35mm, ISO 1000)


Dans une rue d'Udaipur
(55mm, ISO 64)


Tous ces bovidés ont généralement un caractère très placide, quelle que soit la taille de leurs cornes.
La vidéo ci-dessous montre une vache qui se comporte, durant un bref moment, d'une manière étonnante (la séquence a été volontairement interrompue lorsque la vache se met à charger le photographe).
😮

Vidéo : une drôle de vache à Bundi, Rajasthan.
(2,44 mn ; n'oubliez pas de mettre le son...
...pour l'ambiance)


(NB : cliquer sur l'image ci-dessus pour voir cette séquence vidéo.
Ce ''clic'' ouvrira le lien GoogleDrive dans un onglet autonome)


Dans une rue de Jodhpur
(28mm, ISO 800)


Les vendeuses de légumes, sur les marchés, disposent très souvent d'un morceau de bois à portée de main.
Explication ? Faire fuir une vache d'un coup de bâton, si par hasard l'envie lui venait de brouter la marchandise ; la vache est sacrée, mais les affaires encore plus !
😄

Marché aux légumes d'Udaipur
(35mm, ISO 90)


Grand sourire, mais... bâton. Oh la vaaache !
😄

Marché dans une rue de Bundi
(28mm, ISO 1100)

Nous aussi, nous avons "la vache qui rit"...
''La vache qui rit''
...mais eux, ils ont la vache qui lit.
La vache qui lit...
(Agrandissement de l'image ci-dessous)

La vache qui lit...
(35mm, ISO 64)
La bédé intéresse aussi les vaches !
😄

A défaut d'herbe verte, les vaches ont de la lecture : le sol en est jonché.

Ce n'est pas une décharge, c'est une rue...
(35mm, ISO 64)


Et pour le repos, à défaut de regarder passer les trains, les vaches regardent passer les gens et les deux-roues. Qui passent plein pot en penchant, la vache !

Coin de rue...
(28mm, ISO 64)



Ce n'est pas une décharge, c'est une rue...
(28mm, ISO 125)




Le Rajasthan est partiellement désertique. Autant dire que dans les campagnes, le bois, clairsemé, représente une ressource précieuse.
Peu de bois ? Pas de problème : aux fagots de brindilles, on va adjoindre de la bouse de vache séchée.
Bilan carbone neutre.😊

De quoi se chauffer !
(35mm, ISO 72)




Les vaches sont des animaux sacrés pour les hindous.

La plupart des habitants du Rajasthan sont hindous (rappelons que si les Indiens habitent en Inde, les "hindous" pratiquent l'hindouisme, qui est une religion polythéiste).

Parenthèse culturelle :
chacun sait que le coran est la référence des musulmans. Pour ceux qui n'ont pas lu le coran, il y est écrit (Coran S7 V157) que le pire ennemi du musulman, ce n'est ni le juif ni le chrétien (religions monothéistes)...
...c'est celui qui pratique une religion polythéiste « Tuez les polythéistes là où vous les trouvez, attrapez-les, cernez-les, et guettez-les dans toute embuscade » (Coran S9, V5).

L'hindouisme est une religion polythéiste.

88% de la population du Rajasthan pratique l'hindouisme.
9% sont musulmans.
Bonjour l'ambiance.
😕
Refermons la parenthèse.


La réincarnation est une des croyances centrales de l’hindouisme. Selon le Bhagavad-Gîtâ, « L’âme incarnée rejette les vieux corps et en revêt de nouveaux, comme un homme échange un vêtement usé contre un neuf » (Bhagavad-Gîtâ, 11, 22).

Il faut peut-être voir dans cette croyance (la réincarnation) la raison du comportement au volant de la population locale, qui roule en dépit du bon sens (chez nous, on dirait "à tombeau ouvert").

En tout cas, c'est certainement dans cette croyance qu'il faut chercher le comportement de tous ces gens vis à vis des animaux. Par exemple ci-dessous : au Rajasthan, il est courant de nourrir les animaux. Nul ne sait en quelle créature vivante il va se réincarner !

Vidéo sur l'autoroute Jaipur-Delhi.
(26 secondes)


(NB : cliquer sur l'image ci-dessus pour voir cette séquence vidéo.
Ce ''clic'' ouvrira le lien GoogleDrive dans un onglet autonome)

Ce n'est pas sur nos autoroutes qu'on verrait ce genre de spectacle...


Devant le Jal Mahal à Jaïpur
(28mm, ISO 64)

(Ci-dessus : pendant que Monsieur glandouille, sa femme vend des graines que les Indiens achètent pour nourrir les oiseaux.
Au Rajasthan, il est plus cool d'appartenir à la gent animale qu'à la gent féminine)
😕



La suite :
les animaux du Rajasthan.





Pour revoir l'une des pages précédentes...
Introduction : plongée dans le pays des mahārājas
les puits à degrés du Rajasthan, les "bâoris"
la condition féminine au Rajasthan
scènes de vie et scènes de rue
dans la rue, scènes de vache.





(Les séquences vidéo ont été tournées en 4K avec un simple portable Samsung S9. Toutes les photographies, sauf indication contraire, ont été réalisées à l'aide d'un "vieux" Nikon D810).