Chipotages pour photographes
coupant les pixels en quatre
(dans le sens de la largeur)
😊




Si vous ne faites pas partie de cette catégorie, passez votre chemin...
...car ça va piquer !!! (sans abeilles, cependant)
😄


Chardons


Agrandissement à 100% de ces chardons qui poussent en bordure d'un champ de lavande (taille réelle des pixels) :

Ca pique ?
(Fichier jpg direct boîtier Nikon D810,
ISO 1250 sans réduction du bruit.
28-300mm à 160mm, f/8)

Koâââ ? Un 28-300 ??? Horreur !

Et ouais : cette image a été faite avec un objectif pas du tout "pro", le "couteau suisse" de la photo amateur. Et pourtant, le piqué est suffisant, le bokeh est suffisant, le contraste est suffisant pour faire une image présentable en format A3.
OK, OK, OK... c'est fait à f/8. Effectivement, une optique non "pro", il ne faut pas l'utiliser à n'importe quelle ouverture, mais dans ses limites d'utilisation (le plus souvent, f/8 est un bon choix).
L'inconvénient, c'est la nécessité d'utiliser une sensibilité ISO + élevée... provoquant un bruit numérique plus élevé ; pb résolu sans difficulté avec DxO Prime (ce qui n'a pas été fait sur l'image ci-dessus, montrée pour l'exemple).

NB : ceci justifie le grand nombre de photos faites avec le 28-300mm pour illustrer ces quelques pages. Dorénavant, on peut être photographe tout en étant fainéant, et ne pas changer d'optique sans arrêt.
😉


----o----


...Afin de poursuivre dans le piquant... Un piquant piqué :

Du piquant piqué


L'effet "3D" est difficilement perceptible sur l'image de faible dimension ci-dessus.
Agrandissement de la zone centrale de cette image (en impression papier, l'image entière serait plus grande que le format A1) :

Du piquant piqué
(Fichier jpg direct boîtier Nikon D810,
28mm f/1.4E, f/1.4, ISO 64)

28mm f/1.4E, le "top" de l'optique : photographie prise à pleine ouverture (f/1.4), la profondeur de champ est si faible que seuls les piquants de la zone de mise au point sont nets, les autres sont dilués dans un flou d'autant plus prononcé qu'ils en sont éloignés.
On peut préférer la version "tout net" (même optique, à f/11) :

Du piquant piqué


----x----


Sans piquants, mais non sans piqué... Le même objectif pour un effet "3D" au dessus du plateau :

Du bokeh, en veux-tu...


Agrandissement de cette image à 100% :

Du bokeh, en veux-tu...
(Fichier jpg direct boîtier Nikon D810,
28mm f/1.4E, f/1.4, ISO 64)

Photographie prise également avec le 28mm f/1.4E à pleine ouverture (f/1.4), la profondeur de champ est si faible que le bord de la fleur est net alors que la tige est déjà floue. Tout ce qui est dans le plan de mise au point est net, tout le reste se perd dans un bokeh japonais.
Pleine ouverture ⇒ vitesse élevée et sensibilité ISO minimale, donc aucun bruit et dynamique maximale.


----o----


...et hop ! Une beauté piquante (avec piqué, toujours) :

Du bokeh, en veux-tu...


Agrandissement de cette image à 100% :

Détail...
(Fichier jpg direct boîtier Nikon D810,
ISO 1800 sans réduction de bruit)

Cette fois, c'est le 70-200mm FL, magnifique objectif au piqué magistral et au bokeh agréable (sans réduction de bruit dans l'image ci-dessus, à 1800 ISO dans les derniers rayons de lumière du couchant, "golden hour").

Pour ne pas se fâcher avec le sujet de la photo, il faut prévoir une sérieuse séance de Photoshop pour supprimer les détails malheureusement trop "piqués". Le moindre froissement de tissus est visible, alors, que peut-il arriver avec un éventuel défaut qui pourrait faire penser à une ride ?
😉

(en impression papier, cette image serait plus grande que le format A1)

Détail...


----x----


Autre objectif lumineux (f/1.4), autre usage : le grand-angle AF-S 24mm f/1.4 :

Piqué raisonnable, flou suffisant


Agrandissement de cette image à 100% :

Détail
(Fichier jpg direct boîtier Nikon D810 sans traitement,
AF-S 24mm f/1.4 à pleine ouverture f/1.4, ISO 64)


----oxo----


Oui, mais... c'est facile d'agrandir un détail au centre de l'image, mais ce qui importe c'est l'ensemble du champ...

...de lavande.
😁

Et bien alors, voici un agrandissement 100% (taille réelle des pixels) de l'extrémité la plus éloignée du centre de l'image, capteur 24x36 :

Détail
(Extrémité en bas à droite de l'image ci-dessous)

T-shirt dans un champ de lavande

(Nikon D810 + Nikon 8-15mm à 15mm -champ 180°-
f/8, ISO 64)


Détail
(C'est évidemment encore + net qd on s'approche du centre)


Et oui : c'est net partout... du centre aux bords et jusqu'aux extrémités.😊


----o----


L'heure à laquelle une photo est prise est souvent l'élément le PLUS IMPORTANT d'une image.

Graffitis dans les lavandes

(Fichier jpg direct boîtier Nikon D810,
14-24mm à 24mm, f/8, ISO 64)

Bien qu'étant faite avec le réputé AF-S 14-24mm, le piqué n'est pas meilleur que celui de la première image ci-dessus réalisée avec le banal "couteau suisse".
Ce qu'il faut retenir, c'est que cette image tire son originalité de l'heure à laquelle elle a été prise (soleil rasant sur le mur, heure calculée grâce à l'excellente application PhotoPills).

Ce qui prouve bien que, aussi important que l'objectif utilisé, l'essentiel c'est le sujet, le moment auquel il est photographié et la manière de le photographier !


Mais vous pensez qu'il est possible de tester tout ce matériel en partant les mains dans les poches ? Eh bien non : 😄

Oh hisse !

(Photo by Althée, merci : Nikon D850,
AF-S 300mm f/4D à pleine ouverture, ISO 90)





Revoir une
de ces pages ?

Intro : évitez la foule !
Partie 1 : du blé, du blé.
Partie 2 : lavandin pas bio.
Partie 3 : cumul de cumulus !
Partie 4 : éloge de la différence.
Partie 5 : photos à faire sans Soleil.
Partie 6 : mais est-ce vraiment trop tard.
Fin : en conclusion c'est quand qu'on va où ?
Gags : certainement pas la page la plus sérieuse...
Chipotis : pour photographes coupant les pixels en quatre.





Ceux qui suivent attentivement savent déjà que toutes les photographies de cette page ont été réalisées avec des objectifs Nikkor sur boîtiers Nikon, et ce coup-ci, c'est sûr : on ne le répétera pas. 😄

Pour les connaisseurs, les abbréviations employées pour désigner ces objectifs ne sont pas ambiguës, mais pour les curieux et les chipoteurs, leurs désignations complètes sont les suivantes :
"8-15mm" = Nikon AF-S FISHEYE NIKKOR 8-15mm f/3.5-4.5E ED
"AF-S 14-24mm" = Nikon AF-S NIKKOR 14-24mm f/2.8G
"Z 14-24mm" = Nikon NIKKOR Z 14-24mm f/2.8 S
"AF-S 24mm f/1.4" = Nikon AF-S NIKKOR 24mm f/1.4G ED
"Z 24-70mm f/2.8" = Nikon NIKKOR Z 24-70mm f/2.8 S
"24-200mm" = Nikon NIKKOR Z 24-200mm f/4-6.3 VR
"28mm f/1.4E" = Nikon AF-S NIKKOR 28mm f/1.4E ED
"28-300mm" = Nikon AF-S NIKKOR 28-300mm f/3.5-5.6G ED VR
"70-200mm FL" = Nikon AF-S NIKKOR 70-200mm f/2.8E FL ED VR
"AF-S 80-400mm" = Nikon AF-S NIKKOR 80-400mm f/4.5-5.6G ED VR
"AF-S 85mm f/1.8"= Nikon AF-S NIKKOR 85mm f/1.8G
"AF-S 105mm Micro" = Nikon AF-S VR Micro-NIKKOR 105mm f/2.8G IF-ED
"AF-S 300mm f/4D" = Nikon AF-S Nikkor 300mm f/4D IF-ED.
"500mm PF" = Nikon AF-S NIKKOR 500mm f/5.6E PF ED VR.
Les liens sont opérationnels vers la description de ces objectifs sur le site web français du constructeur. Pardon s'il arrive que celui-ci modifie son site web, et que ces liens deviennent obsolètes.